Portrait d’employée : Dominique Renaud-Chiasson

Une jeune femme persévérante et inspirante

Homme de roue? Timonier? Non, timonière! Vous avez bien lu, cette jeune femme de 24 ans a comme responsabilité de conduire le Madeleine II, rien de moins! Si le domaine de la navigation, à la CTMA comme ailleurs, est principalement un monde d’hommes, Dominique s’y sent intégrée : « J’ai ma place et je suis acceptée à la CTMA. C’est pas compliqué et jamais on ne m’a fait sentir « ah t’es une femme ». Par exemple, quand une tâche ou un geste précis nécessite une force physique que je n’ai pas, quelqu’un d’autre le fait et moi je fais autre chose tout simplement. On s’entraide et je me sens respectée. » 

Ses débuts? « J’ai commencé comme étudiante sur le Vacancier à quai, et chaque soir, je regardais le Madeleine accoster, c’était mon événement de la soirée! » Faut croire qu’elle s’y voyait déjà. Cumulant des expériences comme serveuse au bar du Madeleine puis l’été suivant comme matelot sur le Vacancier, le déclic se fait. Elle voit qu’il y a de la place pour elle à la CTMA. 

Le parcours scolaire pour arriver là où elle est n’a vraiment pas été facile : « Sur une cohorte de 60 étudiants, on était 7-8 filles et je suis la seule qui a gradué. Bien des fois que j’avais envie de lâcher, mais j’avais un rêve bien précis, celui d’être officier alors je me suis accrochée et j’ai continué malgré les difficultés. » Diplômée en 2021 de l’Institut maritime du Québec, tout s’enchaîne rapidement pour la jeune femme qui est officiellement embauchée à la CTMA comme timonière. 

Ce qu’elle aime surtout de son travail : « Je pense que c’est le sentiment qu’on est une famille, je n’ai pas senti ça ailleurs. J’ai eu d’autres emplois, ce sont des belles « gangs ». Ici, à bord du bateau, c’est une famille. Tout le monde se parle, c’est vraiment un sentiment qu’on est comme une famille, c’est différent d’ailleurs. » 

Cette valeur de fierté est bien ancrée en Dominique : « L’été c’est une ambiance de vacances avec le tourisme, le monde est de bonne humeur, c’est la folie! Et le reste de l’année ce sont les Madelinots, on rend service, c’est le lien essentiel, un contact serré avec le monde des Îles. Je suis fière de travailler à la CTMA! » Portant un regard sur son avenir, son ambition ne s’arrête pas là : je suis prête à commencer à prendre mes brevets! », conclut-elle le regard brillant. 

Share on facebook
Partager sur Facebook